Réalise la conquête de ta propre personne !

Mar 13, 2019 par

Réalise la conquête de ta propre personne !

 

Ahmet Taşgetiren

 

 

Libère tes mains, ta langue, tes yeux, tes oreilles, ton cœur et ton esprit. Réalise la conquête de ta propre personne. Es-tu vraiment sous emprise; observe-toi toi-même. Observe un tant soit peu tes mains, ta langue, tes yeux, tes oreilles, ton cœur, analyse l’état de ton esprit. Jouis-tu de toutes tes facultés conformément au but pour lequel Dieu t’en a gratifié? Sinon serais-tu entrain de te servir vainement de chacun de tes organes pour assouvir tes passions?

 

Tu es présent dans la prière, et pourtant ton cœur est orienté vers autre que Dieu? Pourquoi tes pensées errent-ellesçà et là? Bien que tu sois physiquement présent devant ton Seigneur, qu’est-ce qui explique ton absence spirituelle?  Pourquoi te sers-tu de ta langue pour médire sur ton prochain? Et pourtant, tu invoquais peu avant ton Seigneur avec cette même langue…

 

Lorsque ta main fait l’aumône à un démuni, pourquoi ton cœur ne te fait-il pas ce rappel : « Attends! Ne donne pas en aumône ce que toi-même tu accepterais d’autrui avec mépris si tu étais la main qui recevait! » Es-tu conscient de là où se dirigent tes yeux? As-tu une sensibilité stricte au sujet du regard licite ou illicite?Ton Seigneur Exalté Soit-Il est permanemment avec toi; et toi, avec qui es-tu donc?

 

La foi est un sentiment de détermination, de résolution ferme. Tel qu’explicité dans le Saint Coran, “La foi influence le cœur“, et cela justifie la notion de détermination et de ferme résolution susmentionnée. Ceci est une phase extrêmement importante dans la phase d’introduction à l’Islam. La foi véritable est celle acquise suite au labeur, aux maints efforts colossaux consentis pour accéder à la compréhension religieuse. Cette foi demeure inébranlable face à toutes les tentations du Diable. Cette foi est à même de taire “les passions et aspirations égocentriques“ du serviteur de Dieu, de lui permettre de demeurer dans la sérénité et l’évocation permanente du Nom de son Seigneur et de repousser tous “les actes indignes“ auxquels le Diable l’enjoint.

 

En tant que croyants, lorsque nous inspectons notre propre personne, nous constatons que notre for intérieur et notre apparence physique sont mutilés, corrodés et détruits par le péché, que nous sommes dans un état de faiblesse spirituelle. Nos yeux et oreilles sont aspergés par les gouttes du mal, au point que notre cœur et nos pensées ne sont pas au diapason avec la réalité divine. Notre cœur et notre esprit évoluent vers des contrées divergentes autres que la voie de la droiture… Les immondices des actes ignobles sont incessamment transportées depuis nos yeux jusqu’à notre cœur.

Des années auparavant, Mehmet Akiffit ce constat relativement au monde musulman: « Aucune sensibilité, aucun mouvement, aucune peine ressentie… Le musulman est-il devenu semblable à une charogne?Ton état m’impressionne… Tu n’étais pas ainsi. »

 

Tu n’étais pas ainsi. Qu’est-ce qui ne va pas donc maintenant?  Tu ne devrais pas être ainsi, tu ne dois pas être ainsi. Nous sommes semblables à un corps humain dont l’intégralité des organes a été déchiquetée par une bombe. Si notre personne était soumise à un laboratoire pour une quelconque inspection, sans nul doute, nous désavouerions les résultats qui en découleront. Toutefois, nous avons bien nos raisons. Nos conditions de vie nous ont considérablement affaiblis. Évidemment, les conditions actuelles nous rappellent en de bons points la période mecquoise. Pour demeurer croyant, il faut pouvoir faire montre d’une résistance à même de nous permettre de “tenir une braise dans la paume“. L’Islam nous est parvenu après que les nobles compagnons eussent bravé avec succès les âpres épreuves intempestives de la période mecquoise. L’Islam a traversé ces phases outrancièrement critiques avant de nous atteindre…

 

Face à quelles contraintes serions-nous aujourd’hui que les valeureux compagnons n’auraient pas vécu; même si nos conditions actuelles ne relatent pas trait pour trait celles de la période mecquoise. Mais peut-être que chaque piège que le Diable nous tend représente “une section de la période mecquoise.Toute la problématique qui se pose est celle de la résistance intérieure. La foi des premiers croyants de l’Islam fut mise à l’épreuve, ils subirent et surmontèrent tous les torts au moyen de la résistance intérieure au nom de la préservation de leur foi.

 

Il est vrai que de toutes parts les lances diaboliques nous prennent pour cible.Le Diable nous obstrue tout chemin qui mène vers l’Absolu, au moyen de ses soldats et médias; il tente sans relâche d’influencer l’être humainafin de le réduire au rang d’esclave soumis à lui.

 

Bien évidemment, il n’est pas chose aisée de pouvoir préserver ses yeux, ses oreilles, son cœur et son esprit. Toutefois, il faut impérativement savoir que les facteurs extérieurs parviennent à avoir une emprise sur nous que lorsqu’un lien est établi entre eux et notre for intérieur. “L’âme“ joue le rôle d’un “agent intérieur“ qui collabore avec les facteurs extérieurs et établit leur soubassement au sein de l’homme. De même, en collaboration avec l’âme, “l’instinct“ joue le rôle d’agent corrosif de notre for intérieur, permet aux influences extérieures d’y bâtir leur foyer et finit par nous assujettir à lui.

 

Tel que Dieu l’Exalté nous l’a caractérisé, l’instinct est une impulsion innée qui détient “le potentiel de faire plier l’échine à l’homme, de le faire soumettre.“ D’ailleurs, lorsque nous parlons de “la réalisation de la conquête de sa propre personne“, il s’agit d’ordonner, d’harmoniser son for intérieur. Même pour conquérir une forteresse, il faut avoir réalisé auparavant la conquête de sa propre personne. Le Sultan Fatih Mehmet Hana dit : “Je conquerrai Byzance, ô ma Byzance!“ Il s’engagea et s’évertua pour la conquête. Même s’il se déplaça à bord de bateaux et foula des terres, le Sultan Fatih doit cette conquête à celle faite dans son cœur. Si vous êtes du même acabit, vous réaliserez des conquêtes avec n’importe quelle armée placée sous vos ordres. Tel fut exactement le cas vécu par le Bien-aimé Messager de Dieu ( ) avec notre mère Khadîdja, les compagnons Abû Bakr, ‘Ali, ‘Umar, Mus’ab et la famille de Yasir durant la période critique mecquoise…

 

Pour la réalisation de ta conquête, ton cœur doit être constamment orienté vers ton Glorieux Créateur à travers le dhikr(rappel)… Tout comme le fer jeté au feu, retiré en état de chaleur intense, puis martelé et façonné en acier, ton âme doit être soumise à l’éducation spirituelle afin qu’elle soit arrachée de son état de “Amara bi’ssu” (âme instigatrice du mal) pour s’élever vers les degrés de “mutmaina, radıya-mardiya”(l’âme apaisée, satisfaite et agréée).

 

MahmetAkif écrit dans un poèmeintitulé “N’aie pas peur!“ :

 

“Même si le feu de l’Enfer vient à notre encontre,

Nous l’éteindrons en brandissant nos poitrines.

Ce chemin est celui de la Vérité,

Nous ne rebrousserons pas chemin, mais plutôt évoluerons;

Ton (nation) honneur privilégié ne sera point bafoué,

À moins que le dernier soldat au front tombe en martyr.

Si l’ennemi d’en face se déchaîne, s’affole,

Si les mers nous inondent, les nuages se déversent sur nous,

Si tous les volcans en dessous de la terre,

Coulent et nous submergent violemment,

N’est-ce pas que notre front est animé par une foi unique;

Un sentiment unique, une peine unique, un but unique, une conscience unique;

N’est-ce pas une poitrine unique qui est brandie, toute audacieuse,

Sois rassurée (nation) que même si le monde entier serait démoli, ce front restera inébranlable! “

 

Abordons le sujet d’une guerre de libération de la nation. Celle de Çanakkale… Une résistance nationale… Un combat farouche de vie ou de mort… Qu’en diriez-vous? Vous diriez “Même si le feu de l’Enfer vient à notre encontre, nous l’éteindrons en brandissant nos poitrines. Vous diriez : “Sois assuré que même si le monde entier serait démoli, ce front resterait inébranlable!“ C’est-à-dire que vous mobiliseriez toutes vos forces, votre langue serait reliée à votre cœur et si vous êtes la proie des flammes qui laissent imaginer “l’Enfer“, ressentiriez dans votre for intérieur le pouvoir de les éteindre; “si le monde entier serait démoli“, vous ne subiriez aucun dommage grâce à votre résistance intérieure.

 

Qu’est-ce que c’est que la piété?

Lorsqu’on emprunte un chemin truffé d’épines, on fait montre d’une attention particulière afin de ne pas les piétiner. De nos jours, nous sommes, sans aucun doute, dans l’obligation de nous déplacer sur des voies minées par tous les stratagèmes énormes du Diable. Pour que nous puissions rendre au Créateur le dépôt qu’Il nous a confié en ayant “le visage illuminé“, nous devons franchir avec succès ces passages minés. Perdre un quelconque organe de notre être à un certain endroit miné signifierait le retour au Seigneur sans le visage illuminé.

 

Nous devons dès à présent réfléchir sur la réponse à donner lorsque notre Seigneur nous soumettra à cet interrogatoire: “Où as-tu abandonné ton cœur ?“, “Pourquoi ton esprit est-il dégradé? “, “Qu’est-ce qui explique la présence de taches du péché sur tes yeux?“, “Pourquoi tes pieds ont-ils suivi les pas du Diable? “, “Quelle est l’origine de ces marques d’oppression sur tes mains? “, “Pourquoi ta langue est-elle souillée par le sang de ton frère mort? “

 

Nous devons faire l’analyse de notre propre personne. Nous devons constater à quel niveau et par quels péchés nos organes sont envahis. Nous sommes appelés à faire nous-mêmes notre examen de conscience, notre propre comptebien avant qu’il ne nous soit fait au Jour des comptes.

 

De tout temps, des Médinois sortent du groupe des Mecquois,accèdent à nouveau à La Mecque et réalisent sa conquête. Ceux qui réalisent la conquête de leurs propres personnes réalisent inéluctablement la conquête de La Mecque.

 

 

 

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous