Éditorial n°5

Mar 15, 2019 par

Éditorial n°5

 

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche: Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »(Coran, Al-Baqara, 2/186)

Chers lecteurs,

Dans ce numéro, Islam Magazine se penche sur l’importance de l’invocation. Ce terme se dit « dou’a » en langue arabe et signifie « formule que l’on adresse à Allah ». Cette invocation peut prendre différentes formes, tantôt elle est louange, tantôt elle est demande ou remerciement. De tout temps, les croyants ont besoin d’invoquer Allah puisque Lui seul connaît les besoins de Ses serviteurs et, d’une manière générale, de tous les êtres humains.  La miséricorde d’Allah n’a aucune limite car elle s’étend aussi dans ce domaine à toute créature.

L’homme, confronté à toutes sortes de circonstances durant son existence, est amené à se tourner vers la réalité qui est la sienne, celle d’être uni à Allah. C’est la raison pour laquelle le besoin de L’invoquer est d’autant plus nécessaire pour lui. Désirs, requêtes, joies, chagrins… L’invoquer pour demeurer en paix…

Le Prophète Muhammad () est le meilleur modèle en la matière, dans toute l’acception ontologique du terme, car lui-même, plus que quiconque, avait constamment besoin d’invoquer Allah le Très-Haut aussi bien dans ses moments de joie que dans ses moments de peine. En témoigne ces deux exemples particulièrementsignificatifs :

Selon Ibn Mas’ûd, le Prophète ()disait: «Seigneur Dieu! Je Te demande la bonne direction, la piété, la chasteté et d’être au-dessus du besoin».(Hadith rapporté par Muslim)

Selon Abû Hurayra, le Messager d’Allah ()disait:«Seigneur Dieu! Améliore-moi ma religion qui est ma protection contre toute erreur. Améliore-moi ma vie ici-bas où se trouve ma subsistance. Améliore-moi ma vie future où je dois absolument retourner. Fais pour moi de la vie une source d’augmentation de tout bien, et fais pour moi de la mort une délivrance de tout mal».(Hadith rapporté par Muslim)

Dans la majorité des articles présents dans ce numéro, nous avons préféré utiliser le vocable arabe « dou’a » à celui, en français, d’invocation afin de rendre évident la beauté de cette dimension inhérente à la vie du musulman.

Puissions-nous, grâce à nos dou’as, nous élever et nous parfaire dans le chemin qui nous est proposé, à savoir une vie conforme à la volonté d’Allah le Très-Haut. Amin.

Musa Belfort

Éditeur

 

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous