Il est à lui seul une miséricorde  

Mar 13, 2019 par

Il est à lui seul une miséricorde   

 

Zahide Topcu

 

Notre Prophète (pbsl) est une miséricorde pour tout l’univers. C’est ce que Dieu le Très-Haut affirme dans le Saint Coran :

 

« Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers. » (al-Anbiya, 21/107)

 

Notre Prophète (pbsl), en effet, exprime lui-même cette vérité :

 

« Je suis pour vous une miséricorde et une source d’abondance. Vous parlez près de moi et moi je vous répondrai. Ma mort sera aussi pour vous miséricorde et abondance. Après votre mort vos actions se présenteront devant moi et je m’en occuperai. S’il se trouve que vous ayez fait quelque bien, je remercierai Dieu ; s’il se trouve que vous ayez fait quelque mal, j’implorerai votre pardon auprès de Dieu. » (Ibn Sa’d, Tabakât, II, 194)

 

Le Messager de Dieu () est une miséricorde pour toutes les créatures. Miséricorde envers les croyants et les idolâtres, il leur indique le vrai chemin, et notamment concernant ces derniers, il les sauve de l’anéantissement.  Il est miséricorde pour les incroyants car il est à l’origine du retardement de leur condamnation.

 

Le Bien-aimé de Dieu () est une miséricorde pour toute personne, quelle que soit sa catégorie sociale. Être enterrées vivantes, échapper aux exactions et autres stigmatisations, c’est à cela que les femmes ont échappé dès son avènement.

 

Sa main qui caressait la tête des orphelins, ce protecteur des veuves et des délaissés, désormais tous les nécessiteux sont au bénéfice de cette main amicale qui leur est tendue.

 

Tout le règne animal, du plus grand au plus petit, l’a rencontré dans un climat de miséricorde. Il a interdit le massacre d’animaux pour le plaisir, rendu illicites les tortures à leur encontre et donné pour châtiment l’enfer à ceux qui les condamnaient à mort en les privant de nourriture. Il a interdit de les surcharger, de faire montre de férocité à leur égard et même de séparer le petit de sa mère et vice-versa.

 

Notre responsabilité à son égard

 

Quant à notre responsabilité à l’égard d’un tel prophète béni, c’est de l’aimer plus que notre vie et plus que les choses que nous aimons d’ordinaire, d’obéir de toutes nos forces à ses ordres et interdits et lui apporter par nos invocations un maximum de salutations (salam). La raison en est que l’invocation est une obéissance à l’injonction divine relativement au verset coranique suivant :

 

« Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adresses [lui] vos salutations. » (al-Azhab, 33/56)

 

La salutation (au Prophète) occasionne le pardon des péchés. C’est le chemin le plus facile et le plus beau pour s’approcher de lui.

 

Notre Prophète () répond à celui qui lui adresse des salutations, chaque nom lui étant présenté.

 

Quiconque agit ainsi sera conforme à sa moralité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous