L’effort permanent, la persévérance et le paradis

Mar 13, 2019 par

L’effort permanent, la persévérance et le paradis

 

Dr. Adem ERGÜL

 

Notre Seigneur l’Exalté a créé la mort et la vie afin de nous éprouver[1] et nous annoncer ensuite la bonne nouvelle de la plus belle récompense et même davantage à ceux parmi nous qui seront les meilleurs en œuvre.[2]

Selon nos exégètes du Coran, « la plus belle récompense »est le « Paradis » et la formule« même davantage » est « l’Agrément d’Allah l’Exalté et l’observation de Sa Face Sublime ».

Il ne faut surtout pas omettre que ces récompenses divines, une part infime ici-bas et une part infinie dans la vie céleste, ne sont que le fruit de la qualité desœuvres.Le Paradis est le lieu de réconfort de la Satisfaction Divine à notre égard. Ceci étant, la volonté d’accéder au Paradis est aussi la volonté de mériter l’Agrément Divin. C’est pour cette raison que les Prophètesعَلَيْهِمُ السلام, serviteurs distingués de Dieu, ont cherché refuge auprès de Lui contre l’Enfer qui représente Son Courroux et L’ont imploré pour l’accession au Paradis qui est Sa Satisfaction[3].

Dans leurs états d’ivresse spirituelle, certains amoureux du Divin qui aspirent à sa rencontre ont délivré de tels propos dont on doit comprendre le sens réel:« Seigneur! Octroie le Paradis avec ses palais pontuseaux et Houris (femmes du Paradis) à celui qui recherche le Paradis; Octroie-Toi Toi-même à moi car c’est Toi qu’il me faut, rien que Toi! »[4]

Il est dit que l’amoureux est excusé pour ses propos et dire de telles paroles sans être dans un état d’ivresse spirituelle est synonyme d’une assertion qui dépasse les bornes.

Notre Seigneur invite Ses serviteurs[5] au Paradis et les enjoint à concurrencer pour y entrer.[6]Il Uattire leur attention sur l’aventure d’une vie qui ne débouche pas sur l’accession au Paradis car loin d’être une victoire c’est une perte, un chagrin et un séjour éternel dans un châtiment atroce[7].

La description du Paradis est minutieusement faite dans certains versets du Coran. C’est un monde aux plaisirs illimités remplis de vastes palais, de jardins multicolores sous lesquels coulent les ruisseaux, de fastueux banquetsaux boissons aux goûts très agréables, d’accoutrements royaux, d’amis de bonne compagnie, de femmes sublimes et vertueuses et de tout ce dont l’esprit de l’homme ne peut imaginer comme bonheur et jouissance. En outre, loin d’être éphémère, c’est un monde aux jouissances éternelles.

Toutefois, ces promesses ne seront pas accomplies inopinément mais plutôt au prix des mérites et conditions dont on doit s’acquitter, pour la plupart, avec notre propre personne et nos biens[8].

La jouissance de ces bienfaits célestes est une aspiration vaine pour les personnes indignes qui mènent une existence inutile. Bien évidemment, nos œuvres pies ne valent pas et ne sont pas à la hauteur de la récompense du Paradis car le Paradis est une grâce émanant de la Miséricorde Divine, néanmoins la croyance au message divin, l’adoration, la soumission, la persévérance et les œuvres pies sont les éléments qui encourent cette récompense.

Nous pouvons citer un grand nombre de versets coraniques en rapport avec notre thème. En effet, un rappel de ces Paroles divines énumérées dans le Saint Coran sera d’un grand profit:

« Et on leur proclamera: « Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous faisiez ». »[9]

«  Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant croyant…les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d’un creux de noyau de datte. »[10]

« Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu’ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. »[11]

Nous retenons de ces versets que l’accession au Paradis requiert de l’abnégation. Aussi, Allah Is’adresse-t-Il en ces termes à ceux qui désirent le Paradis sans en payer le prix:

« Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants?»[12]

Le Paradis regorge lui-même en son sein de différents degrés de jouissances c’est-à-dire qu’en réalité, il n’y a pas qu’un seul Paradis; mais plutôt des Paradis de différents niveaux. Généralement, ces rangs se méritent par la qualité des œuvres comme nous le signale le Saint Coran:« A chacun des rangs (des récompenses) selon ses œuvres. Or ton Seigneur n’est pas inattentif à ce qu’ils font. »[13]

Notre Seigneur nous confirme dans le Saint Coran la supériorité des endurants par rapport à ceux qui ne font pas montre d’efforts pour le gain du Paradis et Il Ia promis aux persévérants des grades de supériorité de Sa part[14].

Le « Firdaws » est le plus exceptionnel Paradis réservé aux bienheureux croyants qui :

  1. Sont humbles dans leur Salat,
  2. se détournent des futilités,
  3. S’acquittent de la Zakat,
  4. Préservent leurs sexes de tout rapport,
  5. Veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux,
  6. Honorent leurs engagements
  7. Observent strictement leur Salat (prière).

Ce sont eux les héritiers tel qu’il est mentionné dans le Saint Livre[15].

Le chemin qui mène au Paradis est souvent droit et parfois jonché de pentes abruptes.

C’est d’ailleurs pour cette cause que l’on doit s’armer de patience et de persévérance.

La patience est une provision inéluctable pour fuir les péchés, pour vaincre les passions et aspirations bestiales de l’âme, pour demeurer continuellement dans l’adoration, la soumission, les œuvres pies et  pour réussir bravement face aux épreuves intempestives de la vie terrestre.

C’est ainsi qu’Allah Unous signale que la récompense du Paradis est allouée aux patients.

Par exemple, après que Notre Seigneur ait énuméré à partir du verset 62 au verset 74 de la sourate « le Discernement » les vertus de Ses serviteurs particuliers et les paradis qui leur seront octroyés, Il nous enseigne ensuite le secret de leur réussite en disant:

« Ceux-là auront pour récompense un lieu élevé [du Paradis] à cause de leur endurance, et ils y seront accueillis avec le salut et la paix. »[16]

« Vraiment, Je les ai récompensés aujourd’hui pour ce qu’ils ont enduré; et ce sont eux les triomphants. »[17]

En résumé, le Paradis est une demeure qui ne sera accessible, en plus de la Miséricorde Divine, qu’au moyen de la foi, des œuvrespie, des efforts permanents dans le sentier d’AllahU, de la patience et la persévérance face aux difficultés et adversités de la vie.

[1]        Saint Coran sourate La royauté (67) verset2.

[2]        Saint Coran sourate Jonas (10) verset26.

[3]        Saint Coran sourate Le discernement (25) versets65-66.

[4]        Poème de Yunus Emre رَحْمَتَ الله عَلَيْهِ (Annotation du Rédacteur)

[5]        Saint Coran sourate La vache (2) verset221.

[6]        Saint Coran sourate Le Fer (57) verset21.

[7]        Saint Coran sourate La famille d’Imran (3) verset185.

[8]        Saint Coran sourate At-Tauba (9) verset111.

[9]        Saint Coran sourate Al Araf (7) verset 43.

[10]       Saint Coran sourate An Nisa (4) verset 124.

[11]       Saint Coran sourate Al Baqarah (2) verset 25

[12]       Saint Coran sourate Al’i-Imran (3) verset 142

[13]       Saint Coran sourate Al An’am (6) verset 132

[14]       Saint Coran sourate An Nisa (4) versets95-96.

[15]       Saint Coran sourate Les croyants (23) versets 1 à 11.

[16]       Saint Coran sourate Al Furqan (25) verset 75.

[17]       Saint Coran sourate Al Mü’minûn (23) verset 111.

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous